22/05/2022

Le Krav-Maga, plus qu'un art de self-défense !

16/05/2022

Anila Hussain, styliste audacieuse au service de l’éducation

16/05/2022

Des moments Uniques que ces déj'Uniques !

16/05/2022

Emerveillement dans la forêt du Galm/Fribourg

09/05/2022

Bois/portes ouvertes : métiers à (re)découvrir !


James FOLEY

Republicans Oversea

Après avoir obtenu un diplôme de l'université de la Nouvelle-Orléans en 1990, j'ai commencé à travailler pour le constructeur automobile Chrysler Corporation aux États-Unis. Dès le premier jour, j'ai voulu travaillé pour la division internationale de Chrysler et j'ai eu la chance d'avoir un collègue qui connaissait des gens de cette branche. En mai 1994, ma carrière m'a conduit à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne, chez Chrysler Automotive Services GmbH, le siège social de Chrysler en Europe à l'époque.

Après deux ans à Francfort, nous avons transféré le siège social à Bruxelles, en Belgique, pour ouvrir Chrysler Europe SA le 5 juin 1996. Mon contrat d'expatrié arrivant à son terme, je suis retourné dans ma ville natale de la Nouvelle-Orléans en novembre 1997 avec Chrysler, car un poste était vacant dans cette ville et il fallait quelqu'un de mon expérience.

Un an plus tard, Daimler-Benz a racheté Chrysler Corp dans le cadre de la "fusion", ce qui m'a ramené en Allemagne en novembre 2000, cette fois à Stuttgart où je suis resté travailler jusqu'en décembre 2012 avant de partir en Suisse pour être avec ma femme qui travaillait à Saint-Gall où notre fille est née.

Mon nouveau travail en Suisse, également dans l'industrie automobile, m'a fait découvrir les deux côtés du "Röstigraben" et j'ai appris très vite que la Suisse n'est pas vraiment un pays mais un ensemble de 26 cantons qui se parlent occasionnellement.

Mon nouveau travail à Zürich m'a fait prendre la responsabilité de la Suisse romande, alors nous avons déménagé à Genève en août 2013 où nous vivons depuis. Nous aimons beaucoup notre vie à Genève et mon travail actuel (siège social à Munich, en Allemagne) me permet de voyager dans toute la Suisse pour affaires.

Républicains à l'étranger : https://republicansoverseas.com/

Je me suis engagé auprès des républicains d'outre-mer par l'intermédiaire de personnes que j'ai rencontrées au Club international américain à Genève. J'ai découvert que beaucoup de mes compatriotes américains à Genève ont vécu à l'étranger encore plus longtemps que moi, ce qui leur a donné une vision différente de la politique américaine depuis l'étranger, mais aussi d'un point de vue américain. En bref, nous nous sentons aussi américains que n'importe lequel de nos compatriotes, mais nous nous considérons comme des "étrangers" de souche qui peuvent offrir une perspective supplémentaire à la politique américaine, au-delà de celle des Américains résidant aux États-Unis.

Nous, "les outsiders", sommes plus de 9 millions de citoyens américains résidant à l'extérieur des frontières américaines, mais nous sommes de plus en plus remarqués politiquement chaque année. En bref, le fait de vivre à l'étranger ne nous rend pas moins américains, si tant est que cela m'ait rendu plus patriote que je ne l'étais aux États-Unis.

Une question unit les Américains d'outre-mer des deux parties : La loi sur la conformité fiscale des comptes étrangers (Foreign Account Tax Compliance Act). Cette loi a été adoptée en 2010 sous l'administration Obama et a rendu la vie des Américains à l'étranger plus difficile en raison de l'augmentation des problèmes fiscaux et bancaires - des charges et des dépenses supplémentaires pour les citoyens américains et leurs banques étrangères.

Le FATCA a même conduit de nombreux Américains vivant à l'étranger à renoncer à la citoyenneté américaine. Republicans Overseas est une organisation politique internationale qui compte des sections dans plus de 40 pays. ROS offre une voix unie aux Américains vivant à l'étranger pour présenter leurs préoccupations particulières et plaider en faveur des réformes nécessaires pour améliorer la vie des Américains vivant hors des États-Unis. Je suis heureux et honoré d'avoir été choisi comme porte-parole par mes collègues de ROS-CH pour représenter ROS Suisse dans divers événements locaux ou dans les communications avec la presse en Suisse romande et alémanique.


Rechercher un intervenant par thème :