25/11/2022

Helvetia finalise la vente de ses parts dans l’espagnol Sa Nostra Vida

25/11/2022

Trois styles d’investissement passés à la loupe

25/11/2022

Au revoir TINA, bonjour TARA

25/11/2022

Connais-toi toi-même et tu investiras

25/11/2022

L’hiver crypto et la 4e vague


Vous avez dit… « Désinformation économique » ?


23 juin 2022 Hôtel Président-Wilson - Quai Wilson 47
18h30 1211 Genève
GENEVE CH

Parfois manipulées, ou exprimant des demi-vérités, souvent mal interprétées : les statistiques économiques reflètent mal les réalités des économies. Et pas que dans les régimes autoritaires, justement, connus pour manipuler leurs chiffres.

Le dernier ouvrage de Myret Zaki est consacré aux statistiques des pays occidentaux et à la perception erronée qu'ils peuvent véhiculer. Il cherche à expliquer les processus de manipulation des chiffres, les embellissements, les omissions, les retouches, les choix méthodologiques, lorsqu'ils se mettent à servir davantage des fins de marketing (politique ou commercial) que des fins de reporting. En effet, aussi bien les chiffres officiels des gouvernements que les rapports annuels des entreprises peuvent céder à la tentation de se présenter sous leur meilleur jour, plutôt que sous leur état le plus véridique.

De façon générale, il est à observer qu'une culture du marketing et de la communication, omniprésente et favorisée par l'essor des canaux du digital, a pris le pas sur la tradition de l'information et les principes de la fidélité comptable. La tentation du marketing des chiffres peut s'expliquer par différents facteurs. Dans un contexte géopolitique tendu, où les économies occidentales perdent leurs monopoles et leurs avantages comparatifs par rapport à des puissances émergentes comme la Chine, la bataille se joue avant tout sur les chiffres, qui contrôlent la perception de supériorité, la confiance, le flux des investissements, et l'alignement du reste du monde.

Le décalage entre l'image de suprématie économique et la réalité occidentale devient important, mais les chiffres moins flatteurs sont trop rarement mis en avant, et la perception est biaisée. Problème : cela est porteur de tensions sociales. Les populations, partout dans notre monde développé, deviennent plus contestataires, dissidentes, expriment une colère sociale. Et si ces chiffres toujours fantastiques, cette croissance régulière, voire à deux chiffres, digne des pays émergents, cette inflation faible, ce quasi-plein emploi (suivant les pays) étaient très différents s'ils étaient exprimés de manière parfaitement objective et sans fard ? Et si le décalage entre les chiffres embellis et la réalité favorisait un déclin de la confiance dans les institutions et une détérioration des rapports sociaux dans les pays démocratiques ?


Programme et détails

18H30 : Accueil
18H45 : Conférence et partages
19H30 : Pitch

  • Jean-François POINTAttractive Point Sarl

20H00 : Facultatif : Dîner au restaurant du Président Wilson. Formule spéciale CDE : plat, dessert, boissons incluses (à réserver lors de votre inscription).


Les pitchs

Jean Francois POINT
- Attractive Point Sarl

Ces évènements pourraient vous intéresser